Options Chronicle N°7

“The reality is that financial markets are self-destabilizing; occasionally they tend toward disequilibrium, not equilibrium.” – G. Soros –
Le marché pétrolier vient de connaitre une hausse des cours remarquable depuis les 6 derniers mois (+37%), attirant sur lui les radars des investisseurs, à la recherche de solutions alternatives si possible dé-corrélées des marchés actions traditionnels. En effet, le mouvement de hausse quasi-continu des marchés actions mondiaux depuis 2009 a fait la part belle aux stratégies de stock-picking, mais il semble désormais que le millésime 2018 annonce un tournant dans l’évolution des différentes classes d’actifs.

Dans ce nouveau contexte, les tenants des stratégies usuelles buy-and-hold vont devoir s’adapter, ou perdre des clients au gré des soubresauts à venir. En conséquence, la diversification traditionnelle consistant à acheter des titres de secteurs supposés décorrélés, en se couvrant avec des produits dérivés ou via une stratégie long/short, risque de ne plus être suffisante face à cette nouvelle donne.

Les cours du pétrole en sont une bonne illustration : la hausse des 6 derniers mois est sans doute à mettre sur le compte de l’application de la politique de quotas mise en place par les principaux membres de l’OPEP et par la Russie. L’économie de ces derniers dépend d’un niveau de prix minimum d’environ 40 à 50$, et ils sont prêts à endurer une réduction de la production à court terme, si celle-ci est garante d’une hausse des prix sur le long terme.

WTIC_graph

Toutefois, le positionnement massif à la hausse des intervenants non-commerciaux sur le marché des contrats futures, laisse présager d’un éventuel retour de bâton… mais les risques géopolitiques toujours présents (Corée du Nord) sont quant à eux un facteur de hausse…

En bref, il y a autant d’arguments pour une hausse qu’une baisse des cours.

Dans The Options Chronicle, nous n’allons pas nous substituer aux spécialistes des marchés de l’énergie en cherchant à déterminer quelle sera la direction des cours du pétrole pour les mois à venir. Pour autant, la volatilité actuelle peut être exploitée via une stratégie options particulière, le short strangle : celle-ci va nous permettre d’encaisser des primes, sans biais directionnel particulier via l’ETF United States Oil Fund LP (NYSEARCA : USO), qui est un bon proxy du baril américain sans passer par des contrats à terme. Le WTI évolue actuellement dans un large canal compris entre 45 et 80$, ce qui correspond à 9 à 16$ pour USO :

Graphique du cours du pétrole

STRATÉGIE

L'accès complet est réservé

aux utilisateurs enregistrés

Connectez-vous pour accéder au contenu !

Catégories : The Chronicle

Laisser un commentaire