Options Chronicle N°8

“I believe the very best money is made at the market turns. Everyone says you get killed trying to pick tops and bottoms and you make all your money by playing the trend in the middle. Well, for twelve years I have been missing the meat in the middle, but I have made a lot of money at tops and bottoms.” – Paul Tudor Jones –

Ce n’est pas une nouveauté, selon la presse spécialisée, l’or n’a plus la cote : bloqué dans son ascension par la résistance des 1350$ l’once, le métal jaune vient de signer de nouveaux plus-bas en rejoignant ses niveaux de début 2017, sous le seuil psychologique des 1200$.
 
Fondamentalement, cette baisse n’est pas due au hasard, elle repose sur les anticipations par le marché des futurs relèvements de taux par la Fed, qui en prévoit encore deux à venir d’ici fin 2018, si on en croit les déclarations de son Chairman Jerome Powell. Conséquence logique, selon la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), le nombre de positions short sur les contrats à terme du COMEX pour l’or n’a jamais été aussi élevé depuis novembre 2015 :
 
Gold_COT_report
 

“On n’essaye pas d’attraper un couteau qui tombe.” – Dicton de Wall Street –

A The Options Chronicle, nous considérons toujours avec attention les nombreux dictons qui émaillent l’histoire de Wall Street, pour autant, nous n’avons rien contre le fait de ramasser un couteau qui est déjà par terre.

D’un point de vue fondamental, nous considérons en effet que l’impact des hausses de taux est déjà pricé par les intervenants de marché, et il parait peu probable que la Fed se risque à annoncer un rythme de hausse plus rapide d’ici les mois qui viennent.

D’un point de vue technique, les spéculateurs sont lourdement positionnés à la baisse sur le métal jaune, et ils vont devoir racheter tôt ou tard leurs positions pour les déboucler, ce qui ne manquera pas d’amorcer un rebond au moins temporaire. Les cours de l’or viennent d’ailleurs de rebondir de 2.5% sur la semaine écoulée, ce qui constitue le signal que nous attendions.

Pour nous positionner sur ce mouvement, nous avons sélectionné un pure-player du secteur minier aurifère, Newmont Mining Corp. (NEM: NYSE). Cette compagnie fondée en 1916 opère dans la prospection, la production de métaux précieux et l’acquisition de terrains aurifères dans le monde entier. NEWMONT vient de battre le consensus de marché lors de sa dernière publication de résultat pour le Q2-2018, à 0.26$ par action ce qui est plutôt positif, cependant le titre a pris de plein fouet la dernière séquence de baisse du métal jaune, en passant de 36$ à 32$ sur le mois d’août.
Avec un BETA aux alentours de 2, le cours de NEWMONT varie d’environ le double de celui de l’or, à la baisse comme à la hausse.
 
NEM_Chart

La valeur parait survendue au regard des oscillateurs RSI et MACD du graphique ci-dessous, nous avons donc choisi de nous positionner pour un rebond via une stratégie de Cash Secured Put. Cette stratégie n’est que moyennement directionnelle, ce qui laisse une marge d’erreur sur l’évolution du titre, et elle nous permet d’encaisser une volatilité de près de 30%, suite à la récente baisse des cours.

STRATÉGIE

L'accès complet est réservé

aux utilisateurs enregistrés

Connectez-vous pour accéder au contenu !

Catégories : The Chronicle

Laisser un commentaire